Boutique Biologiquement.come-pharmacie : pour acheter au meilleur prix !

  Posté par pharmacie       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Avec la prolifération des sites de e-commerce est né un nouveau service en ligne : le comparateur de prix. La vente en ligne des médicaments d’automédication n’y échappe pas depuis que le nombre de produits autorisés est passé à 4 000.

Timidement pour l’heure, ils ne sont encore que deux sites à référencer et comparer les prix pratiqués par les 44 officines françaises homologuées qui se sont à ce jour lancées sur internet.
Désormais, avant d’acheter un médicament sur internet, le patient-consommateur a la possibilité de comparer les tarifs pratiqués d’une e-pharmacie certifiée à l’autre. Mais si cette pratique est strictement encadrée, les prix sont libres et peuvent varier énormément. Le prix d’un seul médicament sans ordonnance peut aller du simple au double. « Des différences ont été observées jusqu’à 103 % » selon Unooc.fr, le premier comparateur à avoir fait son apparition sur la toile en mars dernier. Le but de l’ Unooc.fr est « d’aider les internautes à faire leur choix en toute sécurité, les rassurer en référençant uniquement les pharmacies françaises qui respectent la réglementation et leur faire gagner du temps en listant tous les médicaments vendus en ligne par ces pharmacies ». Ainsi, les prix de 16 723 produits d’homéopathie et de parapharmacie sont comparés sur ce site précurseur qui promet aussi « de faire réaliser des économies tout en proposant un service entièrement gratuit. » Toutes les commandes doivent être fournies via le stock de l’officine et doivent être contrôlées par un pharmacien.
Le créneau a également été investi par un deuxième comparateur de prix le 27 juillet dernier, date à laquelle Compapharma.com a été mis en ligne. Toutes les semaines, les sites web de plusieurs dizaines de pharmacies en ligne autorisées sont explorés. De nombreuses données sur les médicaments et produits de parapharmacie sont ainsi analysées : nom, marque, description, et prix bien entendu. 4000 produits y sont analysés. Compapharma ne vend pas ces produits mais rassemble toutes ces informations dans un moteur de recherche qui permet de comparer les tarifs avant de passer à l’achat. Là encore le service est gratuit.
Les débuts des sites comparateurs semblent prometteurs même si « pour l’instant leur fréquentation est confidentielle, avec 1 000 visiteurs par jour. Bien que faible cette audience est toutefois de qualité » rapporte le Figaro Santé (visites se concrétisant par des achats). Le marché de la santé numérique progresse à grands pas, 17 % des français selon un sondage LH2 de mars 2013 sont prêts à acheter leurs médicaments et autres produits de santé sur internet. Rien n’est donc figé d’autant que de nouvelles fonctionnalités seront apportées pour rendre ces comparateurs encore plus utiles, les suggestions sont les bienvenues.
Nul ne sait encore si l’accès à ces services se monnayera ou pas dans l’avenir ; la publicité pour vendre des médicaments étant interdite. En attendant, tant pour l’un que pour l’autre, il est recommandé de vérifier que les sites des e-pharmacies investigués sont bien légaux.

(liste sur le site du ministère : www.sante.gouv.fr ainsi que sur celui de l’ordre des pharmaciens http://www.ordre.pharmacien.fr/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *