Boutique Biologiquement.comLes pharmacies se déploient sur internet

  Posté par pharmacie       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 3.5/5]

Le marché du médicament amorce un virage. Depuis vendredi, près de 4.000 produits pharmaceutiques, délivrés sans ordonnance peuvent être achetés sur Internet.

Plus besoin de se déplacer jusque chez son pharmacien pour obtenir ses médicaments. Le secteur de la santé se modernise. Depuis vendredi, tous les particuliers peuvent recevoir Efferalgan et autre Aspégic directement dans leur boîte aux lettres. Ce nouveau dispositif concerne près de 4.000 produits pharmaceutiques délivrés sans ordonnance.

L’entrée en vigueur de la loi intervient après la polémique suscitée en novembre par Philippe Lailler. Le pharmacien caennais a contesté en justice une ordonnance de fin 2012 pour que les membres de sa profession puissent vendre une bonne partie de leur catalogue et non plus seulement 450 médicaments. Les sites de vente en ligne doivent obligatoirement être rattachés à une pharmacie physique.

La France en retard dans ce domaine

En 2010, une dizaine de pays européens avaient légalisé la vente de médicaments sur internet dont l’Irlande, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Le retard de la France s’explique par “une réticence de la profession qui est plutôt hostile à cette réforme, précise Philippe Lailler, cela permet aux clients de voir les prix”.

Les marges de bénéfices faites par les pharmaciens risquent donc de se réduire significativement. Quand un test de grossesse est vendu à moins de deux euros sur le net, certains pharmaciens poussent le vice en le vendant trois à quatre fois plus cher.

Si davantage de transparence sera apportée aux consommateurs, certaines restrictions freinent le développement des médicaments vendus sur la toile. Les pharmaciens ne peuvent financer le référencement de leur site web sur les moteurs de recherche. Philippe Lailler compte bien continuer son combat juridique pour changer cela et étendre le nombre de médicaments disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *